CHEMIN D'AME

Nous voulons tous savoir pourquoi nous sommes là, sur cette terre, connaître notre raison d'exister. 

Certaines personnes sont rayonnantes, leurs actions sont en harmonie avec leur raison d'être, ils traversent les épreuves avec sérénité et sagesse. Mais qu'ont ils donc plus que nous  ? 

Ils sont simplement dans leur axe de vie, « dans leur contrat d'âme ». Ils ont réussi à prendre de la hauteur et observer leur vie avec les yeux du cœur. Nous entreprenons la plupart de nos actes en suivant notre mental, c'est lui qui tient les rennes. Si notre cœur se manifeste, par une émotion un peu trop insistance, nous la faisons taire mettant peu à peu notre cœur à terre. Mais nous oublions que c'est ce cœur qui nous permet d'exister,  et à trop l'étouffer, l'on se perd et notre corps se meurt. 

Sarah (1) est une femme active, cadre supérieure, 2 enfants, famille recomposée. Elle a toujours dirigé sa vie brillamment.  

Elle vient me voir pour une fibromyalgie. Son corps est douloureux. Elle n'a plus de force, et n'arrive plus à se concentrer. 

Très vite, lorsque je reçois une personne, des informations me viennent sur ses blocages, Son aura porte la cicatrice d'évènements de vie non résolus, des raisonnances émotionnelles. Je vois pour Sarah un choc émotionnel datant d'environ 6 mois avant ses premiers symptômes. 

Cette souffrance bloque son chakra du cœur avec une forte douleur sur le thorax et un blocage du flux des énergies au niveau du bassin et son chakra sacré. 

J'ouvre une brèche et Sarah s'effondre en larmes. Un conflit familial lié à sa féminité non résolu, et la poursuite de sa vie comme si ne rien n'était, l'impression d'être à côté d'elle-même. 

Et nous avons travaillé ensemble sur les liens d'attachement, sur ses frustrations, sur la mise à distance, sur le pardon et sur cette possibilité de transmuter cet évènement. Puis nous  avons continué le travail  par des nettoyages,   harmonisation des énergies, sonotherapie.

Elle a accepté de prendre de la hauteur, regarder sa vie avec les yeux de son âme, les yeux de son coeur, elle a accepté de ne pas tout contrôler. Elle a pris conscience des valeurs réellement importantes pour elle,  la place de la nature et des plantes dans sa vie, le don de soi. Elle a réalisé que ce qu'elle voulait vraiment n'était pas forcément en accord avec sa vie actuelle et surtout avec ce rôle qu'elle tenait pour ne pas décevoir ces proches. Elle a  trouvé un équilibre, une harmonie entre son corps et son esprit. Et surtout, elle a pu constater que cette équilibre se diffusait et profitait aussi à son entourage. 

Il faut du courage pour se regarder vraiment avec amour et bienveillance, pour se réapproprier son existence. Ne plus vivre en suivant les autres, mais en suivant l'axe de son cœur. 

Alors,  tout devient fluide, comme une évidence...

On prend ainsi conscience de notre contrat d'âme, ce contrat sacré que nous co-créons en tenant compte du Divin et qui va  permettre notre croissance spirituelle. Ce contrat comprend des accords avec les personnes que nous rencontrons tout au long de notre vie. Et nous vivons avec elles des expériences, des leçons qui vont nous permettre de réaliser notre potentiel Divin. 

Ces expériences, nous allons les vivre avec nos parents, enfants, amis intimes, adversaires etc... Chaque expérience, chaque relation est une occasion de grandir.

Et à chaque expérience, nous avons le choix de l'intégration, c'est à dire que nous pouvons utiliser l'expérience comme une chance de guérison en la transformant en une énergie positive, ou alors, la refuser et la transformer en une charge négative. C'est vous qui avez ce pouvoir de transformation. C'est un pouvoir énorme.

Plus clairement, vous vivez une altercation avec une personne. Cette personne s'excuse de vous avoir blessé. Vous pardonnez et vous grandissez tous les deux. Mais vous avez aussi le choix de refuser les excuses, et l'évènement se transforme en charge négative.

La conscience de ce choix est primordiale pour votre avancée sur votre chemin d'âme.

Un changement de regard sur votre vie..... PRG

(1) prénom modifié