· 

Sentir sa peau vivante

Protectrice tout au long de mon passage sur terre,

La peau fait des clins d'oeil au temps.

Je touche la fraicheur de l'air.

Ma peau respire : je deviens élastique.

J'inspire, tous les pores se tendent.

J'expire, ils se détendent.

La peau me relie à l'origine, un, au sein de la création.

Et si c'était ma cabane ?

Protégé, je m'y sens en sécurité.

Je choisis qui je veux laisser entrer.

Elle s'adapte aux climats et aux humeurs. 

Elle change avec moi.

Ma force est dans la permanence de l'impermanence.

De mon arrivée sur terre à mon départ,

les cellules de ma peau s'harmonisent.

De mon arrivée sur terre à mon départ,

je me faufile dans la fuite du temps.

Il s'arrete :

Je capte les pulsations de mon âme.

Je passe.

Geneviève Manent